Ça faisait longtemps que je voulais me procurer une nouvelle Sony Rx100. Ce que je viens tout juste de faire.

C’est une toute petite caméra compacte avec un gros capteur pour cette catégorie de caméras (13.2 x 8.8mm). Une cyber-shot qui offre 20.2 megapixels. Donc en masse pour les besoins de 99,99999% des gens.

Il n’y a pas de viseur sur la caméra; on travaille exclusivement avec l’écran LCD. On ne peut pas non plus changer les objectifs sur cette caméra. La caméra présente un objectif fixe Zeiss de 28mm à 100mm (avec zoom optique…ne jamais utiliser de zoom numérique). Ouverture de f1.8 à F11.Une caméra super abordable quand on achète la première génération comme je l’ai fait (350-400$). Une caméra qui permet de faire des images franchement impressionnantes pour le prix.

J’étais passé à travers la première RX100 que j’ai eue. À force de l’utiliser dans des conditions extrêmes. Depuis, j’en voulais une nouvelle comme solution de secours si quelque chose de plate arrivait avec mes Sony A7ii et A7Sii que j’utilise, l’été, dans mon caisson Aquatica, pour faire des images sous-marines.Je touche très fort du bois, Aquatica ne m’a jamais laissé tomber. Ce sont des caissons québécois qui sont de véritables chars d’assaut. Indestructibles. Mais on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve. Et si quelque chose arrive, quand je suis à Baie-Comeau, ou ailleurs, hé bien, bonne chance pour régler ça rapidement!

Voilà pourquoi je voulais retrouver une RX100 que je peux utiliser dans le caisson américain Ikelite que je possède déjà.

Le problème principal avec mon caisson Ikelite, c’est qu’il n’a pas de vacuum dessus (les nouvelles générations Ikelite offrent l’option). On utilise ce dispositif pour retirer une partie de l’air dans le caisson. Ça procure un effet ventouse qui nous protège davantage des noyades de caissons. Mais ça retire aussi l’humidité en même temps. Et de l’humidité dans le caisson, quand tu plonges dans le Saint-Laurent glacé, ben ça fait de la buée. Pas diable pour des images, mettons. Sur mon Aquatica, j’ai le vacuum. Et j’ai éliminé ce problème franchement désagréable que je rencontrais souvent avec mon Ikelite. Bien évidemment, il y a des moyens d’éviter la buée dans les caissons de plexiglass comme mon Ikelite. Ce que je faisais, personnellement, c’est de fermer le caisson dans mon auto, la chaufferette au maximum, avant de partir en mer. L’air sec ainsi emprisonné dans le caisson me protégeait de la buée. Le problème, c’est que je dois changer la pile de la caméra entre deux plongées. Et dès lors, l’humidité est de retour dans le caisson. Et les risques de buée aussi.

Voilà pourquoi ma RX100 + Caisson Ikelite ne seront que des solutions de secours quand je fais de la photo dans le St-Laurent. Mais ailleurs, dans de l’eau plus chaude, on n’a pas ce problème. Et donc l’option devient plus intéressante. Et comme il est possible que je doive faire des images ailleurs que dans le St-Laurent prochainement, ça devient plus intéressant. Je vous en reparlerai si cette occasion se concrétise.

Ceci étant dit, me voilà dès lors plus en sécurité, photographiquement parlant ben sûr 😉

J’ai mon char d’assaut Aquatica + Sony mirrorless toujours prêt à sauter dans l’action, et un caisson Ikelite + RX100 prêt à prendre la relève si un problème survient.

Souvent, des plongeurs me demandent ce que je conseille comme appareils pour la photo sous-marine. Bien des options sont envisageables et intéressantes, entre autres les petites caméras Olympus. Mais en ce qui me concerne, si je devais quitter la gamme mirrorless A7 de Sony et retourner vers les caméras compactes, c’est décidément vers la franchise RX100 que je me tournerais. Surtout si c’est pour plonger ailleurs que dans l’estuaire du Saint-Laurent.

* photo prise avec le flash diffusé de la RX100, hier soir, dans l’un de mes terrariums.

Laisser un commentaire