À force de passer des heures assis dans les flaques d’eau, question d’y faire des images permettant de sensibiliser les gens à l’urgence de protéger ces riches milieux de vie, on finit forcément par y faire d’intéressantes observations.

Depuis quelques année, je sais que les chants d’amour de la rainette faux-grillon attirent très efficacement les couleuvres rayées. Celles-ci espèrent bien sûr mettre une rainette faux-grillon au fond de leur gosier.

Mais ce qui est assez spécial, c’est que certaines couleuvres ont développé une technique particulière pour y parvenir. Elles grimpent sur une branche ou une tige assez solide pour soutenir leur poids. Et de là, elles placent la tête au ras de l’eau, espérant qu’une rainette se positionnera à portée de gueule.

À ce jour, je n’ai jamais capté avec ma caméra le moment où une couleuvre attrape une rainette faux-grillon. Mais je demeure constamment à l’affût de ce moment spectaculaire.

Je suis par contre parvenu à prendre des photos d’une couleuvre attrapant une grenouille des bois malchanceuse.

Laisser un commentaire