fbpx

Des tiques horribles

Il n’y a pas beaucoup d’animaux que je n’aime pas. Même les moins sexy, je parviens toujours à leur trouver un bon côté.

Mais en ce qui concerne les tiques, c’est non. Je déteste profondément cette créature qui a complètement transformé ma façon de profiter de la nature.

Lorsque je suis en forêt pour la photo, je dois constamment songer aux tiques. Est-ce que mes bas sont toujours bien placés par-dessus mon pantalon ? Est-ce que mon t-shirt est bien rentré dans mon pantalon? Et si par malheur mes cheveux en viennent qu’à frotter contre les herbes, alors que je suis accroupi pour la photo macro, j’imagine toujours un instant ou deux une tique qui est en train de se frayer un chemin vers mon cuir chevelu.

Une calamité, quoi!

Ces bestioles répugnantes se déclinent en plusieurs espèces. Au Québec, celle qui cause le plus de problèmes aux humains est la tique à pattes noires, car celle-ci peut transmettre la maladie de Lyme. Une cochonnerie qu’on ne veut surtout pas attraper.

Et je déteste encore plus les tiques quand je pense au triste sort que certaines réservent à nos populations d’orignaux. La tique d’hiver est tout simplement en train de les décimer.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :