Le nudibranche à crinière (Aeolidia papillosa) est l’un des plus gros nudibranches de nos eaux. Il peut mesurer plus de 10 centimètres de longueur.

On rencontre habituellement le nudibranche à crinière à des profondeurs assez faibles, et donc fréquentables en plongée. Mais des individus de l’espèce ont été observés par les scientifiques jusqu’à 800 mètres de profondeur.

Ce nudibranche se nourrit des anémones que l’on retrouve dans le Saint-Laurent. Surtout l’anémone plumeuse. Au moment de prendre une bouchée dans l’anémone, le nudibranche à crinière sécrète un mucus qui le protège contre le mécanisme de défense de l’anémone. Celle-ci excrète des aconties. Ce sont des filaments urticants qui ont pour mission de décourager les prédateurs de la manger.

Le nudibranche à crinière est hermaphrodite. Il pond ses oeufs en spirales blanches. Les larves se retrouvent, un temps, dans le zooplancton.

Laisser un commentaire