Parce qu’il faut bien se défendre, le sébaste (sebastes fasciatus) s’est doté de glandes à venin!

Ces glandes se trouvent à la base des rayons épineux de sa nageoire dorsale.Celui qui tenterait de l’avaler d’un coup en subirait les contrecoups. Et le pêcheur qui l’attraperait sans faire attention pourrait se piquer et se faire empoisonner. Ce n’est pas un venin menaçant la vie de l’humain, mais c’est suffisant pour bien engourdir un membre.

Le sébaste peut atteindre les 50 centimètres de longueur. Et on peut dire qu’il prend tout son temps pour y parvenir. Le sébaste peut vivre jusqu’à 80 ans!C’est une espèce qui est considérée comme menacée. Les stocks de sébastes s’étaient effondrés de 99% à cause de la pêche intensive. Celle-ci a été interdite dès 1995. Depuis, les populations de sébastes croissent de manière importante.

Le sébaste est un poisson qui apprécie les grandes profondeurs. Il est tout de même possible de l’apercevoir dans les premières mètres d’eau, mais il s’agira d’individus immatures. Les adultes remontent vers la surface une fois la nuit tombée. Ils effectuent une migration verticale afin de suivre leurs proies, le krill notamment.

Il y a trois espèces de sébastes dans le Saint-Laurent, assez difficile à distinguer les unes des autres. Les deux autres étant sebastes marinus et sebastes mentella.

C’est un poisson qui demeure difficile à photographier. Dès qu’on s’approche, il fuit dans les anfractuosités qu’il apprécie particulièrement.

Laisser un commentaire