Le politicien français de gauche, tête d’affiche de la France insoumise, préconise désormais de mettre un terme aux bavardages dans le dossier écologiste.

Les pays ayant depuis longtemps prouvé qu’ils sont fort peu sérieux à appliquer les mesures adoptées lors des grands rassemblements destinés à freiner les bouleversements climatiques et la destruction de la biodiveristé. L’heure serait venue de punir les récalcitrants.

Force m’est d’admettre qu’il n’a pas tort!

Laisser un commentaire