Est-ce que les bouleversements climatiques et la destruction de la biodiversité peuvent avoir des impacts sur la santé mentale des populations humaines? Si l’on se fie à une étude qui vient de sortir et qui a été produite à la faculté de médecine de l’Université de Sherbrooke, la réponse est oui. Qui plus est, la situation n’ira pas en s’améliorant au cours des prochaines années. Parce que le pire des impacts environnementaux sont encore à venir.

Selon cette étude, 62% des répondants ont dit avoir été perturbés par des événements liés aux bouleversements climatiques. Que ce soit des inondations, des sécheresses, des feux de forêts ou des impacts financiers.

La directrice de l’étude, Mélissa Généreux, soutient que de tels drames environnementaux peuvent avoir des impacts sur la santé mentale des gens qui perdurent plusieurs mois dans le temps.

À lire ici

Laisser un commentaire