Victoire!!!

Mais une demi-victoire seulement, je dois bien le dire!

Le fédéral vient d’imposer un décret d’urgence pour la protection de la rainette faux-grillon à Longueuil! C’est très bien. Mais ce n’est pas assez.

Pourquoi je dis que ce n’est pas assez? Parce que la zone qui devient ainsi protégée est très petite (zones en noir sur la carte ci-bas). Elle ne concerne que les terrains des promoteurs Borsellino et Shathony, de même que le tronçon où la Ville de Longueuil rallongeait le boulevard Béliveau depuis des semaines maintenant, et ce, en plein coeur d’un habitat sensible de la rainette faux-grillon.

Il fallait arrêter les travaux à ces endroits car ils impactaient tout le secteur. Mais il faut savoir quand même savoir que ces sites sont maintenant complètement détruits. Il faudra les restaurer si on espère qu’une population des rainettes puisse s’y rétablir un jour.

Or, à partir de maintenant, il faudra demander un permis au fédéral pour restaurer ce qui a été détruit par des promoteurs, habitats qu’espère maintenant protéger le décret d’urgence. Ça va certes compliquer drôlement la tache. C’est un peu kafkaïen tout ça, j’en conviens.

Pour bien faire les choses, les secteurs du Vert-Urbain et de Fonrouge sur la même carte auraient dû être inclus dans le décret. Ce sont là les deux dernières sites où on trouve encore des populations saines de rainettes faux-grillon.

Le positif, c’est que les promoteurs Shathony ne pourront plus rien faire sur leur terrain afin d’endommager l’habitat de la rainette. Voici ce que le décret interdit à partir de maintenant:

Le danger qui demeure, toutefois, c’est qu’en constatant l’imposition d’un décret d’urgence, les promoteurs qui possèdent les terrains de Fonrouge et Vert urbain s’empressent de rentrer des tracteurs sur ces sites. Un autre décret d’urgence serait probablement nécessaire pour les arrêter. Or, l’obtention d’un tel décret prend des semaines, voire des mois. Les dommages d’ici là seraient bien entendus considérables. Et il s’agit des deux derniers sites sains où l’on trouve des rainettes dans tout ce secteur.

Tout ça à est à surveiller.

Mais au moins, on a fini par gagner une manche!!

Bravo, entre autres, à Tommy Montpetit et Alain Branchaud.

Aujourd’hui, j’ai quand même une petite pensée pour le promoteur Shathony, lui qui m’avait mis en demeure il y a un an de cela, exigeant que je me taise! Ce que j’ai toujours refusé de faire, bien entendu.

Je vais aller me recueillir bientôt sur les terrains de ces destructeurs! Ça sera au moins cela de pris 🙂

Laisser un commentaire