Bonne nouvelle pour les fous de bassan!

Depuis 2012, les mauvaises nouvelles s’accumulent dans le dossier des fous de bassan de la colonie de l’île Bonaventure. Le succès du taux de reproduction s’était même effondré entre 5 et 10% il y a une décennie de cela, ce qui assurait un avenir très noir à cette colonie qui demeure l’une des plus importantes de la planète pour cette espèce.

Il y a plusieurs causes qui peuvent expliquer ce déclin chez les fous de bassan du golfe et de l’estuaire du Saint-Laurent ces dernières années. On a évoqué les problèmes environnementaux dans le golfe du Mexique, là où ils passent l’hiver; on a parlé des proies qui descendaient plus en profondeur à cause du réchauffement des eaux; mais la principale cause du déclin demeurerait que les mêmes proies ne se trouvaient plus en quantité suffisante aux alentours de l’île Bonaventure pour que les adultes parviennent à bien nourrir les oisillons.

Ce printemps, quand on a constaté que les fous de bassan devaient en plus faire face à la grippe aviaire, les pronostics s’assombrirent d’autant. Le pire était craint pour la colonie qui commençait seulement à se redresser après des années d’insuccès inhérents à la saison de reproduction.

Le pire évité

Mais il semblerait que le pire envisagé ne se soit pas produit. La saison de reproduction 2022 a été la meilleure pour les fous de bassan depuis 2012 avec un taux de 57%. Et le nombre d’oiseaux qui se sont installés cette année sur l’île est comparable à l’an dernier, soit environ 110 000 individus.

La grippe n’a donc pas autant décimé la colonie qu’on le craignait. Et les proies se trouvaient en quantité suffisante et à distance raisonnable pour que les adultes parviennent à assurer un bon taux de survie parmi les oisillons.

Une fichue de bonne nouvelle que celle-là!

Source : radiogaspesie.ca

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :