Les eiders ont été durement touchés

L’estuaire du Saint-Laurent compte plusieurs colonies d’eiders à duvet. Et ce canard a été durement frappé l’été dernier par la grippe aviaire.

Eider femelles – Patrick Bourgeois

Les spécialistes évaluent que de 5 à 15% de ces oiseaux sont morts après avoir contracté ledit virus.

La grippe aviaire a particulièrement touché les femelles de cette espèce, et ce, au moment où elles entraient en nidification. L’impact a ainsi été décuplé du fait qu’il y eut par conséquent moins de couvée en 2022 qu’en temps normal.

Les femelles donnent des œufs, les œufs donnent des canetons, donc s’il n’y a pas de femelles, il n’y a pas de relève.

François Lapointe, chasseur et membre de la Société de protection des eiders de l’estuaire

Les spécialistes se réjouissent toutefois du fait que le virus n’a pas affecté toutes les colonies d’eiders du Saint-Laurent, région qui en compte une trentaine. Mais les plus importantes colonies des îles Blanche, Bicquette et Aux Pommes ont, elles, subi de lourdes pertes.

La population d’eiders à duvet est estimée à quelque 32 000 individus dans l’estuaire. C’est une population qui était ici plutôt stable ces dernières années. Aux États-Unis et dans les provinces Maritimes, les autorités ont pour leur part réduit les quotas de chasse dernièrement afin de donner une chance à cette espèce de se rétablir.

Source : Radio-Canada

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :