Le golfe, terrain de chasse du requin blanc?

Depuis quelques années, on note une recrudescence des observations de requins blancs dans les eaux du golfe Saint-Laurent. Est-ce parce que ces animaux sont ici plus nombreux? Ou tout simplement parce qu’il est aujourd’hui plus facile de faire connaître ses observations, en partie grâce aux réseaux sociaux?

Bonne question.

À laquelle les scientifiques ne peuvent pour l’instant pas répondre. Car on ne connaît pas la population exacte de requins blancs dans le monde, ni sur la côte est américaine.

Afin d’en apprendre davantage sur ces animaux extraordinaires, le spécialiste des requins du Québec, Jeffrey Gallant, avait réuni une équipe au début du mois de septembre. Elle avait pour mandat de se rendre dans l’archipel des Îles-de-la-Madeleine afin d’en apprendre un peu plus sur ces requins qui fréquentent ces eaux nordiques.

Un premier rapport de l’équipe a maintenant été produit.

Lors de son séjour, l’équipe a pu observer la carcasse d’un phoque gris qui avait été victime d’une attaque de requin blanc. Jeffrey Gallant assure qu’il s’agissait là d’une première observation de ce type dans les eaux du golfe.

Le groupe de scientifiques croient aussi que les Îles-de-la-Madeleine constituent un terrain de chasse pour jeunes requins blancs. Il s’agit là d’une nouvelle importante pour le groupe qui essaie d’en savoir plus sur cette espèce mystérieuse.

Ceci dit, il n’y a rien de bien surprenant à constater que le phoque gris subit les attaques de ce grand squale dans les eaux du golfe. En fait, la biologiste Lyne Morissette – qui faisait partie de l’équipe, assure que le requin blanc sillonne les eaux des Îles-de-la-Madeleine à la recherche de cette proie de prédilection qui est fort nombreuse dans ce secteur.

La présence du requin blanc dans les eaux du golfe n’est rien de neuf. Cette espèce est ici présente depuis toujours. Les Amérindiens amassaient d’ailleurs des dents de ce requin.

En 1949, un biologiste en aurait même abattu un aussi loin dans l’estuaire que Forestville. C’est ce que rapporte l’observatoire des requins du Saint-Laurent.

Le requin blanc peut mesurer 6 mètres de long et peser près de deux tonnes. C’est un requin qui peut vivre 75 ans.

2 réponses sur “Le golfe, terrain de chasse du requin blanc?”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :