Les plongeurs qui souhaitent observer les gorgonocéphales arctiques (Gorgonocephalus arcticus) se dirigent vers le fjord du Saguenay. L’espèce y est là bien présente, et facile à observer parce que commune.

Cette espèce est aussi appelée tête de méduse. Il s’agit d’une grosse ophiure possédant cinq bras qui peuvent atteindre une envergure de près de 40 centimètres. C’est un animal qui arbore des teintes allant du jaune au beige.

Les gorgonocéphales sont carnivores. Ils attrapent leurs proies à l’aide de leurs bras qu’ils tendent comme autant de filets. Le zooplancton, le krill, tous ceux là n’échappent pas à leurs pièges. Une fois la proie capturée, elle est dirigée par le même bras vers la bouche de la grande ophiure, là où elle est broyée par de puissantes mâchoires.

Les sexes sont séparés. Les gamètes sont libérés en pleine eau, là où la fécondation a lieu.

Mais il n’y a pas que dans le fjord que cette espèce est présente. On la trouve partout dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent. Mais elle semble s’y trouver à des profondeurs trop grande pour les plongeurs. Ce n’est en tout cas pas une espèce qu’on rapporte comme étant là observée souvent.

Mais il y a une exception. Mes sites de plongée, près de Baie-Comeau! Il y a quelques sites où j’observe des gorgonocéphales. Mais ce sont toujours des juvéniles. Quelques centimètres en termes de dimension, tout au plus. Et ils sont toujours accrochée à des framboises de mer.

*Pour acheter mes photos en ligne: https://patrickrbourgeois.picfair.com/

Une réflexion sur “Il y en a, mais que des bébés

Laisser un commentaire